Collège des Généralistes de l’Est Parisien

CGEP

Association de Formation Médicale Continue

 et d'Evaluation des Pratiques Professionnelles

29 rue Claude Decaen 75012 Paris

tél : 01 43 44 60 48    mobile : 06 63 73 73 04     fax : 09 59 51 75 86

n° déclaration d'activité : 11 75 233140.75

Qu'est-ce que le CGEP ?

Le Collège des Généralistes de l'Est Parisien est une association 1901 de Médecins Généralistes libéraux et salariés désirant maîtriser leur formation continue ainsi que  l'évaluation de leur pratique professionnelle conformément à leurs besoins et à leurs obligations.

Le CGEP est strictement indépendant de l'industrie pharmaceutique Cf. Statuts art.7

Bureau actuel : Drs Jacques Pigneur Président DI,  Pierre Atlan Président d'honneur  DI ,  Denis Sokolski Trésorier DI,   David Cuvillier DI, secrétaire général,  Minh Le Tien DI,  Maryvonne Brin-Lacasse DI , Sylvia Koehler DI.

Conseil scientifique : Dr Dominique Dupagne DI

Le CGEP est agréé par la HAS et par les CNFMC des médecins libéraux et salariés.

Le CGEP est enregistré auprès de l'OGDPC (Organisme Gestionnaire du DPC)  comme organisme de DPC (Développement Professionnel Continu) et à ce titre, le CGEP est habilité à présenter des programmes de DPC et à fournir les attestations réglementaires.

Objectifs du site Web :

Les objectifs sont

- de porter à la connaissance des adhérents et des non-adhérents professionnels de santé les thèmes de formation et d'évaluation des pratiques mis en œuvre par le CGEP,

- de communiquer des réflexions d'ordre éthique et scientifique concernant l'exercice médical et la qualité du système de soins,

- de proposer un certain nombre de liens utiles quant à l'information médicale, indépendants de tout  intérêt industriel.

 Déroulement des programmes du CGEP.

Ces programmes reposent sur l'analyse des pratiques professionnelles, l'actualisation des connaissances  et l'échange de pratiques entre pairs.

Les thèmes de formation et d'évaluation sont définis pour l'année par l'ensemble des adhérents.

Il est fait appel à  un ou plusieurs intervenants dans le domaine de l'action envisagée.

 Chaque dossier pédagogique  comprend les indicateurs de pratique clinique, un pré et post -test, des cas cliniques apportés en premier lieu par les participants, une documentation scientifique indépendante qui servira de support à une amélioration des pratiques par comparaison entre sa propre pratique et celle qui est proposée par des recommandations. Dans cet itinéraire, nous privilégions fortement la documentation issue de la revue Prescrire dont on  reconnaît l'indépendance et la rigueur scientifique des analyses  ainsi que  la pertinence de ses recommandations de bonne pratique clinique, ainsi que celle issue de la Haute Autorité de Santé et de l'ANSM.

En amont de l'action, les participants inscrits au programme de DPC font une analyse de leur pratique centrée sur 1 ou plusieurs indicateurs de bonne pratique qui leur sont proposés à partir de données validées et  remettent leur relevé d'analyse de pratiques centrée sur les indicateurs définis préalablement.

 Les participants disposent dans leur dossier d'une documentation avec les recommandations ou les consensus disponibles et issus d'organismes indépendants. La synthèse est réalisée par des rapporteurs pour chaque table et l'intervenant propose ensuite sa démarche personnelle sur le cas exposé. En fin de séance, les participants reprennent le test initial (post test). L'action se termine par son évaluation.

Par ailleurs, un groupe de 6 participants adhérents au CGEP se réunit au moins 8 fois par an et travaille sous forme de groupe de pairs  à Bondy..

En fin d'année, une réunion apprécie l'évolution de la pratique des participants.

Le socle est constitué par les recommandations de bonne pratique clinique.

Le CGEP adhère de manière forte au concept d'une formation continue, inscrite dans une amélioration des pratiques professionnelles; celle-ci reposant sur l'Analyse des pratiques professionnelles et l'échange de pratiques entre pairs; l'EPP en étant un outil d'objectivation volontaire et indépendante : c'est notre conception du Développement Professionnel Continu.

Financement du CGEP

Le CGEP se veut strictement à l'écart de tout  financement par l'industrie pharmaceutique. Ses seules ressources sont les cotisations de ses adhérents et, si possible, les financements publiques (FAF-PM , OGDPC). Cela permet de prévenir des dérapages dus aux conflits d'intérêts

Les membres du bureau, les concepteurs des programmes de DPC, et les intervenants,  doivent remplir une déclaration de conflits d'intérêts portée à la connaissance des participants. .

 


      webmaster

     Mentions légales


Page mise à jour : 15 mai 2014